was successfully added to your cart.
Bingo Club

Animé par Martin, le Bingo Club rassemble des amis musiciens invités à jouer selon leur humeur dans un esprit des plus sixties. Voilà le programme. En résulte un premier EP rétro au charme pop, Separated, qui sortira sur le label Fuzo Music Company en Septembre 2020. En attendant, rencontre avec son gourou pour tenter de gagner ma carte membre.

 

Salut Bingo Club !

Hola Kao !

C’est quel genre de club, le Bingo Club ?

C’est ton genre Kao. Il faut que tu passes, t’es le bienvenu ! Dès que les concerts reprennent, on t’invite.

Et quels sont les critères d’entrée ? Comment on devient membre ?

Je ne sais pas Kao… le membership ne se monnaie pas. Un jour, tu te réveilles et le soir, en te couchant, tu repenses à ta journée au Bingo Club. C’est pas si loin et tous les chemins y mènent.

Ton premier clip “Dance Me”, tourné à Venice Beach à la super8, met en scène des patineurs plutôt calés en danse synchronisée. Pourquoi avoir choisi ces images là pour représenter le projet Bingo Club ?

J’étais parti à Los Angeles tourner le clip d’un autre groupe à la super8. Un jour, on est allé se balader à Venice Beach et j’avais des bobines dans mon sac. Il y avait tous ces patineurs qui communiaient sur High Steppin’, Hip Dressin’ Fella (You Got It Together) de Love Unlimited. L’un d’eux avait exactement le même torse poilu que mon père, celui en short-casquette. J’ai pris ça pour un signe et tourné 4 bobines, que j’ai montées plus tard sur Dance Me, qui n’existait pas encore à l’époque. L’assemblage des deux marchait bien. Voilà pourquoi.

On voit aussi beaucoup de photos de la communauté hippie sur tes réseaux. Quel est le lien entre elle et ta musique ?

J’aime bien les hippies, pas tous mais certains. La contre-culture hippie m’intéresse. En musique c’est hyper riche, la majorité des sons que j’écoute vient des 60s : The Byrds, Jefferson Airplane, Pink Floyd… Par contre, je trouve le côté spirituel des hippies moins novateur et pas si éloigné de n’importe quelle religion : il y a des légendes, des mystères, des guitares ardentes, de la numérologie avec le 27… Je trouve que Peace & Love & Freedom sonne un peu comme la trinité aussi… mais pour l’instant j’ai toujours eu plus envie d’aimer mon prochain en écoutant Lennon que n’importe quel religieux.

L’Ep s’appelle Separated, ça veut dire isolé, retiré. Neysa commence à chanter en imaginant un groupe qui s’isole pour vivre à sa manière. Ca ressemble un peu à ce qui se passait l’époque, 60 ans plus tard. J’admire les gens qui doutent et trouvent la force de remettre les choses en perspectives, en refusant la vie qu’on leur choisit tout en évitant les rapports de force. C’est ce genre de hippies qui me touche.

Et les personnes âgées, qu’est-ce qu’elles font là ? C’est pour le Bingo ?

J’ai un coin tendre pour les personnes âgées. Après ça dépend lesquelles, on dit que les mauvaises plantes ne meurent jamais.

Et oui le Bingo est assez populaire chez les mamies. Il parait que la bingomania a contribué à l’émancipation des femmes en Angleterre. Avant, c’était mal vu pour elles de sortir seules le soir. Les savoir au Bingo Club rassurait leurs maris. Ils se disaient qu’elles n’iraient pas flirter ailleurs (car le bingo est aussi un jeu de concentration), et qu’elle pouvait potentiellement rapporter de l’argent à la maison.

Le premier EP “Separated” sort en septembre 2020 et a été écrit entre l’Europe, le Sahara, l’Himalaya et les Etats-Unis. Qu’est-ce qui t’a inspiré durant ces voyages ?

Plein de choses m’inspirent pendant les voyages, des toilettes d’un avion aux yeux d’une chèvre. Ça oxygène le cerveau de voyager, et on apprend à aimer l’inconnu.

Et à part un EP, tu as ramené quoi d’autre comme souvenirs ?

La liste est longue, en voici un. Je rêvais de voir une Fantasia au Maroc, j’avais découvert ça plus jeune dans un bouquin. Et en remontant du Sahara, on est passés dans la vallée du Dadès, qui est connue entre autres pour sa route des Kasbahs et la Fête des Roses. La fête se déroule sur 3 jours, ils organisent des Fantasia, qui sont des parades à cheval de guerriers berbères. Ceux-ci montent et galopent alignés, armés d’un fusil. Puis ils tirent en l’air et l’ensemble des détonations ne doit faire qu’un seul bruit. Ca m’a bien plu, j’ai filmé ça aussi.

Un nouveau single, Separated, vient de sortir. Quand et où faut-il l’écouter ? Quelles sont les consignes ?

Un proverbe tchèque dit qu’il faut boire 1000 bières pour commencer à l’apprécier. Pour Separated c’est pareil. Après, il y a des personnes qui l’aiment du premier coup. Ça dépend des gens, toujours.

Si je veux conseiller ta musique à mon club de Bingo : qu’est-ce que je dois dire ?

“Tu ne vas pas me croire : ça fait une semaine que j’écoute le Bingo Club et j’ai rajeuni de 20 ans”

Un dernier mot ?

Bingo !

KLLO
Next Post
Suzon Depraiter

Author Suzon Depraiter

Fan de boules à facettes et de fringues à paillettes, Suzon est notre rédactrice en chef web.

More posts by Suzon Depraiter

Leave a Reply