was successfully added to your cart.

Du 18 au 25 juin s’est déroulé la huitième édition du Champs-Élysées Film Festival à Paris. Depuis sa création en 2011, le Champs-Élysées Film Festival est le rendez-vous incontournable du cinéma indépendant français et américain. Créé par la productrice, distributrice et  exploitante Sophie Dulac, il réunit chaque année plus de 25 000 spectateurs et professionnels toute une semaine sur la plus belle avenue du monde.

Au programme : découvertes des films en compétitions (longs et courts métrages), des avants-première, des rétrospectives, des masterclass…
De plus, dès la tombée de la nuit le toit du Publicis Drugstore laisse place à une expérience musicale véritablement pointue à travers les showcases de nombreux artistes tel que Corine, Hervé, Adam Naas, Silly Boy Blue et beaucoup d’autres.

C’est dans le tout fraîchement rénové théâtre Marigny que se tenait la cérémonie de clôture du festival. KAO était invité pour ce bel évènement et vous raconte.

Voici les projets couronnés lors de la remise des prix :

Pahokee de Ivete Lucas et Patrick Bresnan, pour le film américain indépendant.

Vif argent de Stéphane Batut, dans la catégorie film français indépendant.

Liberty de Faren Humes pour Le Prix du Jury du court métrage américain.

Djo de Laura Henno et Ông Ngoai + Grand-Père de Maximilian Badier Rosenthal ex-æquo. pour Le Prix du Jury du court métrage français.

Saint Frances de Alex Thompson pour le Prix de la Critique du long métrage américain

Daniel fait face de Marine Atlan pour le Prix de la Critique du long métrage français

The World is Full of Secrets de Graham Swon pour le Prix Etudiant du long métrage américain

Braquer Poitiers – Chapitres 1 & 2 de Claude Schmitz pour Le Prix Etudiant du long métrage français.

Frères darme de Sylvain Labrosse pour Le Prix du Public du Long Métrage Français Indépendant

Saint Frances de Alex Thompson pour Le Prix du Public du Long Métrage Américain Indépendant

Je sors acheter des cigarettes de Osman Cerfon pour Le Prix du Public du Court Métrage Français Indépendant

Night Swim de Victoria Rivera pour Le Prix du Public du Court Métrage Américain Indépendant.

 

La cérémonie s’est poursuivie par la projection du film « Can you ever forgive me » de Marielle Heller, récit biographique de Lee Israel, incarnée avec brio par la surprenante Mélissa McCarthy, relatant l’histoire d’une ancienne auteure à succès désormais sans le sou, qui se découvre par hasard un don exceptionnel : celui d’imiter à la perfection le style de grands romanciers.

Film délicieux, l’interprétation des deux acteurs vedettes est excellente. Deux comparses extrêmement touchants dans ce film écrit par son personnage principal féminin, et inspiré d’une histoire vraie, décrivant deux marginaux souffrant de solitude mais réunis par un état d’esprit et un humour décapants ainsi qu’un besoin mutuel l’un de l’autre… une amitié vraie en somme.

Et pour finir cette soirée de clôture en beauté le festival se termine dans le hall du théâtre Martigny transformé en dance floor, avec les dj sets hyper efficaces de Songe et Fishback, oscillants entre morceaux hits et petites pépites musicales.

Même si, comme son nom l’indique, le Champs Élysées Film Festival met principalement en lumière une sélection de films, il est aussi un haut lieu de découverte, de la scène musicale indépendante notamment.

L’année prochaine le festival célèbrera sa 9ème édition et on lui souhaite plus de festivaliers, plus de films et encore plus de musique, mais toujours une programmation extraordinaire !!

KAO y sera l’année prochaine. On s’y voit ?

Retrouvez le Champs Elysées Film Festival sur leur page fb : https://www.facebook.com/champselyseesfilmfestival/

Et sur instagram : https://www.instagram.com/champselyseesfilmfest/

Kao

Author Kao

More posts by Kao

Leave a Reply