was successfully added to your cart.
Clio

L’Amour, Hélas

Qui n’a jamais rêvé d’une belle histoire à la Cendrillon ? Hélas, l’amour n’est pas un conte de fée. Cette formule, la chanteuse Clio l’a très bien comprise puisqu’elle en a fait le titre de son troisième album. « L’Amour Hélas », sorti le 23 avril est un voyage en poésie, de mélodies et de chansons émouvantes. Dès les premières écoutes, Clio nous embarque tel un tourbillon dans son univers.

La chanteuse Clio nous donne clairement envie de vivre notre plus belle histoire d’amour. Elle y dévoile à travers ses textes un fragment de sa personnalité … très douce. Le tout mis en scène dans dix morceaux, composés et interprétés par la chanteuse. Clio offre aussi à son public un duo avec le chanteur américain à la voix groove, Iggy pop, dans le morceau L’appartement.

Dans l’album de Clio, on s’aime dans les rues de Prague mais à Paris tout est fini. On repense à nos nuits berlinoises mais hélas, tout est toujours fini. Voilà une phrase qui résume tout l’enjeu de son album. C’est ce marasme qui fait de lui, un véritable hymne à l’amour. Ces chansons créent une atmosphère propice aux rencontres, à l’envie d’aimer et d’être aimé. L’ombre du « Je t’aimais, je t’aime et je t’aimerais » de Cabrel plane au-dessus de chacune de ses musiques. Dans la chanson éponyme de l’album « L’Amour Hélas » Clio avoue ne pas pouvoir se passer d’amour. Elle y croit tout en sachant qu’il ne faut pas y croire. Ces deux idées s’affrontent en permanence dans l’album, c’est ce qui le rend vrai et ancré dans la réalité.

Clio ressemble en tout point à une Barbara des temps modernes. D’abord, dans le thème des chansons choisies: l’amour. Mais aussi dans sa manière de poser sa voix douce sur l’instrumentale. Elle a avoué avoir été influencée par la chanteuse et par Alain Souchon. Ils transparaissent, tous deux, dans son album, dans cette nostalgie du temps d’avant que Clio essaie de nous faire ressentir. Quand on l’écoute attentivement, il y a le sentiment de quelque chose de manqué, comme un train qu’on aurait raté, et le regret des amours passés. Le titre « je me souviens de nous » montre bien cette idée dans son refrain« Oh, je suis sous les ponts de la Seine, ce qu’elle emporte avec elle, des hivers et des mots doux, je lui laisse à peu près tout ».

On vous laisse découvrir son album qui nous refait penser à nos premiers amours d’antan.

Écouter l'album de Clio
Duo
Next Post
Audrey Makiesse

Author Audrey Makiesse

More posts by Audrey Makiesse

Leave a Reply