was successfully added to your cart.
ELLINOR

Ellinor, vingt ans, chanteuse, projet en construction. 

Nombre d’artistes se targuent d’avoir commencé à pianoter à un âge se donnant encore en chiffres mais Ellinor, elle, ne découvre la musique qu’aux alentours de ses quinze ans. Ayant grandi en banlieue parisienne auprès de parents sourds, c’est en empruntant des CDs ici et là qu’elle fait finalement connaissance avec les années 80 et ses groupes de rock mythiques, au temps où Queen, Kiss et Wham! se partageaient les fans.

L’écriture devient dès lors une passion et l’amène cinq ans plus tard à nous déposer discrètement dans notre boîte mail son dernier titre By The Seaside. Une chanson qui par suggestions nous mène à écouter les précédentes, des démos et des reprises, toutes lovées dans une touchante douceur musicale. Ce n’est peut-être alors pas qu’un détail si Ellinor signifie “Apaiser” en grec. 

Parmi des covers de Jessie Reyez, d’Abbey Glover ou encore du plus connu Presley, les compositions d’Ellinor prennent pour sujet “l’amour, la mer ou les histoires qu’elle invente” d’après ses mots.

Ainsi, si le rock des eighties a été le produit d’appel, ce sont par les figures de la folk américaine des années 60 et 70, de Johnny Cash à Joan Baez, qu’Ellinor se laisse influencer. À ses inspirations folk viennent alors s’ajouter un grain de voix d’encore un autre courant, celui du jazz ou du blues. En ressortent des chansons acoustiques, brutes et envoûtantes et un premier clip, en noir et blanc, homemade et pleins de promesses, comme on les aime chez KAO.

À suivre.

Crédit photo : Dylan Gorini

Julieta
Next Post
Suzon Depraiter

Author Suzon Depraiter

Fan de boules à facettes et de fringues à paillettes, Suzon est notre rédactrice en chef web.

More posts by Suzon Depraiter

Join the discussion One Comment

Leave a Reply