was successfully added to your cart.

FAME IS BACK !

Du dancefloor aux enjeux de société, il n’y a qu’un pas que FAME franchit avec une programmation toujours curieuse du monde qui l’entoure. Démonstration avec une série de films à découvrir en exclusivité sur mk2 Curiosity le 14 janvier 2021.

Le monde s’agite. Partout, des militants et des activistes font entendre des voix jusqu’ici inaudibles. Et cette effervescence trouve bien entendu un écho dans les films de cette 7ème édition de FAME. Des voix souvent minoritaires qui occupent  avec de plus en plus d’intensité une place qui leur était jusque-là refusée.

Sisters with Transistors rend ainsi justice aux pionnières des musiques électroniques, dans une odyssée racontée par Laurie Anderson. De pulsations et de société, il en est aussi beaucoup question dans le nouveau film de l’artiste Phil Collins, Bring Down The Walls : l’industrie carcérale américaine, vue à travers le prisme de la house music. Le dancefloor comme espace de libération personnelle et collective, en somme. Aussi, dans le passionnant À qui veut bien l’entendre, la scène noise française, elle, élabore théories et performances dans un déluge sonore tourné vers les horizons les plus extrêmes de la musique.

De leur côté, Dark City – Beneath the Beat et Soul Kids – A Memphis Beat nous plongent respectivement au cœur de Baltimore et de Memphis, villes violentes et sinistrées, où la musique, de la Baltimore Club Music à la soul légendaire de Stax Records, est une véritable planche de salut.

Toujours sur le dancefloor, Thunderdome retrace l’immense épiphanie harcore des années 90, qui popularisa les 160 bpm en Hollande et dans le monde. In a Silent Way nous invite à une quête fantomatique du groupe Talk Talk et de son disque culte Spirit of Eden. Avec Beyond The Pale… Live From The Centre of Earth, le héros Jarvis Cocker démontre qu’une captation de concert peut être une réelle expérience esthétique et sensorielle, loin du live stream de rigueur. Le rugueux Country Teasers : This Film Should Not Exist nous replonge quant à lui dans l’histoire méconnue du groupe de Ben Wallers, qui fit les belles heures du label néo-rock garage Crypt Records. Un film puissant sur les affres de la création et du succès.

Et comme chaque année, FAME met également à l’honneur des films rares ou inédits, qui opèrent la jonction entre les esthétiques visuelles et musicales. Decoder fait partie de ces films longtemps invisibles, dont on connaît seulement la réputation sulfureuse (pour les apparitions de Burroughs, Genesis P-Orridge et la musique de Soft Cell, The The, et Psychic Tv). Une capsule temporelle qui nous plonge dans l’esthétique techno-industrielle des années 80. Car tel est le pari FAME : écouter le monde à travers son beat, ses break, et ses pulsations.

Rendez-vous le 14.01.21 pour l’annonce de la programmation !

Source : La Gaîté Lyrique

Donamaria
Next Post
Kao

Author Kao

More posts by Kao

Leave a Reply