was successfully added to your cart.

L’inimitable Fantastic Negrito, qui a remporté une deuxième fois le Grammy du « Meilleur album de Blues Contemporain » l’année dernière, est de retour avec un nouvel opus « Have You Lost Your Mind Yet ? » prévu pour le 14 août prochain chez Cooking Vinyl. Nous avons eu le plaisir de lui poser quelques questions.

Comment te présenterais-tu à nos lecteurs ?

Il n’y a qu’un seul Fantastic Negrito dans le monde et tu es en train de lui parler !
Je suis un marginal hors-case, et je fais ce que j’appelle de la “Black Roots Music”. Je vois ma musique comme une chronique sociale : je suis un musicien d’âge moyen et c’est comme ça que je me sens le plus libre car je ne suis pas un rappeur, ni un chanteur de pop. Je ne pense pas que quelqu’un m’attende, et ça tombe bien car j’attends personne non plus. Tu peux sentir de l’urgence, un sentiment de liberté et l’envie de danser un peu du mauvais côté dans ma musique.

Ton nouvel album “Have You Lost Your Mind Yet?” est prévu pour mi-août, comment le décrirais-tu ?

Il m’est plus personnel que les deux albums précédents qui abordaient des thèmes plus larges, plus généralistes. Cette fois-ci j’ai notamment écrit à propos de ma santé mentale et de mon anxiété. Et la manière donc la technologie et l’overdose d’informations en continu nous affectent négativement.

Tu as beaucoup tourné en 2019, as-tu des souvenirs en particulier à nous partager ?

Quand on a joué à Istanbul, en Turquie. C’est la ville des chats, et de la cuisine de rue… Cette ville est tellement ancienne ! Tu perçois encore Constantinople à plusieurs endroits… Et les gens qui venaient voir le concert étaient tellement vivants, tellement heureux que l’on soit venu jouer pour eux !

Comment tu fais pour avoir autant d’énergie sur scène ?

Je me connecte aux vibrations, et je chasse les fantômes. Chasse les fantômes et tu verras… ils sont là.

Comment écris-tu tes chansons en général ? As-tu une manière de composer habituelle genre d’abord les paroles, puis la musique etc… ou pas du tout ?

Non, je pars de zéro, et je cuisine. C’est tout.

“How Long” a des sonorités vintages mais sonne malgré tout très actuelle, c’est quoi l’histoire derrière cette chanson ?

Elle parle de ceux qui commettent les crimes. J’essayais d’être dans la tête d’un tueur, comme le policier qui commet volontairement une bavure par exemple. Le fou qui se réveille et décide de tuer des gens au hasard. L’état-policier qui exécute arbitrairement des citoyens qu’il a pourtant juré de “protéger et servir”. (Ndlr :”To protect and serve” est la devise de la police américaine).

Tu peux nous en dire plus sur les paroles de « How Long » ?

Combien de temps encore, avant que les êtres humains fassent preuve d’humanité ?

D’ailleurs en parlant de paroles, j’ai du réécouter celles de “Chocolate Samurai” pour être sûr d’avoir bien entendu, tu penses vraiment que le sexe peut remplacer une addiction au sucre ?

Je pense que c’est une bonne idée oui ! Et dans une chanson qui parle de créer un lien avec les gens, je pensais que ce serait un bon message -surtout pour moi- ! Je voulais vraiment aborder le sujet de la santé mentale et de l’effet que ça a sur moi, sur mes amis et aussi sur les gens qui m’entourent.

Tu donnerais quoi comme conseil à quelqu’un qui commence en musique ?

Sois toi-même et amuse toi. Tente des trucs, prends des risques… Essaye d’apporter quelque chose et va prendre quelques leçons, fais pas comme moi !

Découvrez ci-dessous le clip de « How Long » !

Crédits photos : Aerick Neal / Willem Wouterse / Fantastic Negrito

Traduction de l’interview réalisée en anglais.

Belam
Next Post
Thibaud Duquesne

Author Thibaud Duquesne

Thibaud est le rédacteur en chef du magazine papier KAO Mag.

More posts by Thibaud Duquesne

Leave a Reply