was successfully added to your cart.
Janie

Janie, pop française, fraîche et francophone. 

Janie écrit, Janie compose, Janie chante, Janie joue. Sur Youtube, Janie fait du karaoké aussi. Janie porte un blase mélodieux mais qu’on peine à dater. Il m’évoque intuitivement une autre époque, celle des Françoise, Brigitte et Sylvie. Pourtant, Janie a la vingtaine et cultive une pop hexagonale de nouveau actuelle, francophone, brute et sincère.

Ses ritournelles entêtent, là est le but, avec une voix insouciante aussi douce qu’acide. Ses textes ne font pas dans le détails et se contentent de dessiner un rêve, une émotion, une pensée. Musicalement, les mélodies au piano sonnent insouciantes, comme des ballades se promenant sur quelques touches blanches.

Les teintes sont pastels, le bling-bling aux lobes et à la ceinture, les épaulettes prennent leurs aises, le motif floral quitte les rideaux vieillots pour le tailleur ajusté. Janie ravive ainsi les couleurs du chic d’antan. Son style s’accorde au micro filaire, celui des regrettées émissions de variété où la diva devait minutieusement enjamber le câble pour ne pas défier la gravité. Et les paroles s’affichent en sous-titres, sur-lignées au rythme des lyrics, comme au karaoké. 

Dans ce décor de boîte à musique, Janie ne parle pas de clubs mais de  discothèques, du nom d’un de ses titres. On parle aussi de pirouettes, de slow, de héros fantastique. Tandis qu’à propos d’un crush, chez Janie, on dit plutôt “Il me fait tourner la tête”. 

Dans son dernier titre  La Bibiz, où la critique du showbiz a rejoint son ironie candide, elle se raconte sans se la raconter :

“Pour être la prochaine muse, je ferai tout pour que l’on m’aime.
Mais au fond, moi, ça me déprime
Tous ces gens-là, juste pour la frime
Je me demande à quoi ça rime
Tous ces gens-là, juste pour la frime..”

Archétype d’une ingénue rêveuse, Janie incarne le rôle avec plus de singularité qu’on connaît au personnage. Critique, observatrice, la pertinence égale l’innocence. Cela n’empêche pas le romantisme d’être en fil rouge, où se nichent aussi la fraîcheur, la légèreté, la mélancolie, la voix douce et aiguë tressées d’un brin de frenchisme assumé.

K.P RING
Next Post
Suzon Depraiter

Author Suzon Depraiter

Fan de boules à facettes et de fringues à paillettes, Suzon est notre rédactrice en chef web.

More posts by Suzon Depraiter

Leave a Reply