was successfully added to your cart.
Jonathan Bree - After the Curtains Close

L’artiste néo-zélandais Jonathan Bree sort aujourd’hui son quatrième album « After the Curtains Close », porté notamment par le très beau single « Heavenly Visions ».

Derrière le masque de tissu mystérieux de son avatar, Jonathan Bree, figure majeure de la pop indé néo-zélandaise, est un habitué des petits bijoux pop, qu’il nous susurre délicatement de sa voix de crooner depuis quatre albums désormais.

Si l’artiste qualifie parfois son style de « dark Disney », c’est sans doute que les sonorités de ses orchestrations atmosphériques, mêlent notamment cordes et carillons de dulcitone (un piano aux sonorités métalliques datant de la fin du XIXe siècle) et offrent un écrin aérien et rêveur à ses mélodies, propice aux rêveries romantiques et (forcément) mélancoliques.

D’ailleurs, on devine à travers les expérimentations instrumentales plus aventureuses qu’à l’ordinaire des douze titres d’ « After the Curtains Close » l’histoire d’une rupture sentimentale exorcisée en musique, à l’image du clip d’ « Heavenly Visions » où la réalité semble se distordre et laisser place à une illusion onirique permettant la réapparition de l’être aimé.

Grand amateur de l’esthétique pop française des sixties et fan inconditionnel de Gainsbourg, Jonathan Bree nous offre avec « After the Curtains Close » la confirmation -s’il en était encore besoin- de son savoir-faire et de son talent de songwriter, à travers cet album à la sensibilité finement dosée, ambitieux et maîtrisé.

Découvrez ci-dessous le clip de « Heavenly Visions », réalisé par l’artiste lui-même !

Crédits photos : Jonathan Bree / Adam Custins

Thibaud Duquesne

Author Thibaud Duquesne

Thibaud est le rédacteur en chef du magazine papier KAO Mag.

More posts by Thibaud Duquesne

Leave a Reply