was successfully added to your cart.
Mokado

Mona, le dernier clip de Mokado.

Mokado, projet electro parisien, respire depuis janvier 2018. Cette année-là, Hatsu et Hemal se chargent de faire les présentations : deux premiers titres produits et enregistrés par Mokado sur son propre label, Hameau Records. On y découvre une musique techno minimaliste, sombre et pleine d’inquiétudes. Puis vint l’EP, The Lives Of Others, où Sylvain Bontoux ajoute à l’électronique froide et synthétique, des percussions chaleureuses et mélodiques. Presque tous ses titres sont ainsi composés au marimba, un xylophone à résonateurs d’origine africaine qui s’est répandu dans toute l’Amérique latine avant de hanter la musique de Mokado. 

La sortie de son deuxième EP en janvier 2020, Ghosts, précède un clip dans la même lignée : celui du titre Mona. Dans une obscurité abyssale, on assiste à un bal de fantômes dont les danseurs, masqués, agitent leur corps et les pans de tissus de leurs tenues face caméra. Une démonstration presque chamanique où chaque personnage révèle son caractère quand vient son tour de performer.

Des souvenirs qui prennent vie d’après ceux de véritables rencontres humaines. Ce second projet est en réalité inspiré par des carnets de notes remplis d’histoires et de rencontres, rédigés entre 1940 et 1990, relatant la vie mouvementée de l’arrière-grand-père de Mokado durant la Seconde Guerre Mondiale et la Guerre d’Algérie. Une trouvaille dont il a gardé quatre personnages emblématiques pour en tirer des portraits musicaux dont Mona.

Crédit photo : Akatre

Tu veux plus de KAO ?

No spam guarantee.

LAAKE
Next Post
Suzon Depraiter

Author Suzon Depraiter

Fan de boules à facettes et de fringues à paillettes, Suzon est notre rédactrice en chef web.

More posts by Suzon Depraiter

Leave a Reply