was successfully added to your cart.
Seemone

Après Brigitte, Suzanne, Christine, un autre prénom de femmes d’envergure se penche sur le devant de la scène française : Simone – à écrire Seemone. Finaliste de l’émission Destination Eurovision aux côtés de Bilal Hassani, elle s’apprête à sortir son premier album de variété française avec une prod’ à contre-courant de celle à laquelle on s’attend.

 

Bonjour Seemone !
Seemone : Bonjour Kao Mag ! 

Seemone comme Nina Simone, Simone Weil ou Simone de Beauvoir ?

Seemone : Trois très grandes Simone… Seemone parce que c’était mon surnom au lycée et je l’aimais bien.

Ceux qui ont suivi l’émission Destination Eurovision te connaissent déjà. Mais pour les autres, comment on peut te présenter ?

Seemone : Alors, j’ai 23 ans et j’ai démarré le projet Seemone avec Fabrice Mantegna avec un premier titre : “Nightbird”. Deux ans plus tard, on a présenté “Tous les deux” pour l’émission Destination Eurovision car on voulait tenter l’aventure et on a été très heureux des résultats. C’était une super expérience. Suite à l’émission, Fabrice et moi avons écrit un album dans le style chanson française qui sortira à l’automne prochain. 

Après un télé-crochet, on s’attend à une pop efficace, entêtante qui vise un public assez jeune. Mais tes chansons à toi sont douces, mélancoliques, techniques, acoustiques, presque classiques. Pourquoi avoir fait cette émission ? 

Seemone : Cette émission donne l’occasion de chanter sa propre chanson et j’avais vraiment envie de tenter ma chance. Je trouvais ça bien de présenter  “Tous les deux”  pour représenter la France à l’Eurovision. France Gall ou Céline Dion par exemple ont participé à l’Eurovision au début de leur carrière et ça a permis de faire découvrir leur musique à un large public. Je trouve que cette expérience est vraiment intéressante. 

De plus, on a été très surpris de voir que, malgré le décalage entre ce qu’on attend d’une chanson pour l’Eurovision aujourd’hui et “Tous les deux”, le public et les jury ont vraiment aimé la chanson.

C’était un pari un peu osé mais je suis très heureuse du résultat. 

Ton album, qui sort en Octobre, a été mixé par Dominique Blanc-Francard qui a notamment travaillé pour Carla Bruni, Elton John, Benjamin Biolay, Françoise Hardy… Vous vous êtes rencontrés comment ? 

Seemone : Nous avons envoyé les chansons de l’album à Dominique Blanc-Francard, qui a entendu ce qu’il pouvait apporter au projet. Évidemment, je suis très honorée que ce soit un tel génie du son qui ait mixé, apporté son éclairage à mon premier album.

Et c’était comment d’enregistrer avec les musiciens de l’Orchestre National de France et de l’Orchestre Philharmonique de Radio France ?

Seemone : C’était une très belle expérience, j’ai découvert des gens au sommet de leur art faisant preuve d’une très grande humilité. Ce sont vraiment des musiciens qui se mettent complètement au service de la musique. C’est une réelle chance d’avoir pu travailler avec eux et qu’ils fassent partie de mon premier album.

“Dans mes rêves” parle de l’abandon de soi pour mieux se retrouver. Quitter le paraître au profit de l’être. Pourquoi avoir choisi ce titre là comme premier single ?

Seemone : Parce que c’était une évidence. Lorsque nous avons terminé d’enregistrer ce titre en studio, on a tout de suite senti que c’était le premier single à sortir pour parler de l’album. Disons que c’était le plus cohérent pour présenter l’album, car il le résume parfaitement. 

Ton nouveau single “Cœur de Pierre” vient de sortir et parle de ces personnes qui reçoivent sans donner. C’est l’inverse d’une chanson d’amour ?

Seemone : J’aime beaucoup cette formulation, je suis complètement d’accord. Cœur de Pierre est l’inverse d’une chanson d’amour. Je pense que ça fait du bien de se regarder en face et de savoir écrire sur ce qui n’est pas forcément tout rose.

L’album sort en Octobre 2020.
Tu voudrais qu’on en dise quoi ?

Seemone : Mon seul souhait quant aux retours sur cet album est que les gens qui l’écoutent soient touchés quelque part au moins par un des titres. Qu’une ou toutes les chansons les touchent dans leur histoire personnelle

Un dernier mot ?

Seemone : Merci pour tout, et à bientôt sur scène.

 

© Crédit photo : Akatre

Aquilo
Next Post
Suzon Depraiter

Author Suzon Depraiter

Fan de boules à facettes et de fringues à paillettes, Suzon est notre rédactrice en chef web.

More posts by Suzon Depraiter

Leave a Reply