was successfully added to your cart.

A l’occasion de son 3ème anniversaire, Active Records vous convie à un concert inédit dans la mythique salle des Etoiles à Paris ! Découvrez un plateau d’artistes uniques qui ont marqué la saison et fêtons ensemble la sortie du premier album de GAUMAR, artiste incontournable du label, pour une soirée haute en couleurs.

Du métro à l’Olympia. Griot du Mali, Pédro Kouyaté est un concentré de passion et d’authenticité dont la musique venue de ses origines « n’est pas qu’africaine » et touche tout un chacun de ses histoires. Multi-instrumentiste (chant, guitare, calebasse, ngoni…), il a dévoilé cet automne son premier album « Vis ta vie » en collaboration avec Oxmo Puccino, Mamani Keita ou encore Jean-Jacques Milteau. Musicien du métro pendant des années, il a foulé récemment les planches de l’Olympia aux côtés de Youssou Ndour : un rêve qui ne fait que commencer…

 

– Tu as rejoins Active Records il y a quelques mois, comment s’est faite la rencontre ?

Ma rencontre avec le label Active Records à été une rencontre toute simple. En 2018 le label Active Records à organisé le premier grammy awards des Musiciens du métro en partenariat avec la ratp. J’ai été lauréat de la catégorie meilleur musicien instrumentiste métro . Ce prix m’as permis d’enregistrer un titre gratuitement.
Le titre a été un succès et j’ai décidé d’enregistrer entièrement la majeure partie des titres de mon  5 ème album Aïna au studio d’Active Records. Aujourd’hui Active Records est pour moi la bonne nouvelle car mon 6 ème album Vis ta vie est sorti chez Active et distribué par Active Records. Je dois aussi mon passage à l’Olympia le 6 avril dernier pour la première partie de Youssou N’Dour grâce à Active Records qui s’est mis en partenariat avec Zak Zik production. Je suis très chanceux d’avoir été choisi par Théo Maxyme le créateur d’Active Records pour participera à cette belle fête des 3 ans du label. Merci beaucoup à toute l’équipe d’Active Records.
– Tu as un parcours atypique ! Est-ce que tu exploites les connaissances que tu as acquises pendant ta licence en socio-anthropologie dans tes démarches artistiques ?
Oui absolument,  j’applique à la lettre et  de façon naturelle les connaissances que j’ai acquis de mes études et je repousse sans cesse les limites de ma curiosité,  je m’adapte aux autres, à la réalité de terrain. Ma démarche se focalise sur la quête de l’homme, sa culture, sa musique , son art. J’observe,  j’écoute,  je propose ensuite.
J’apprends énormément quand j’ai l’occasion de travailler en groupe , quand on construit de manière collégiale une musique, une chanson, un projet culturel.
J’aime voir l’homme se transformer d’une manière étonnante quand le processus de création commence. Il devient autre,  c’est ce qui m’intéresse d’ailleurs dans mon métier.
– Tu t’es produit à plusieurs reprises au Japon ainsi qu’un peu partout en Europe et aux US. Qu’as-tu tiré de ces voyages ?
Oui effectivement j’ai pas mal voyagé. Ce que j’ai tiré de ces voyages c’est que l’homme est incroyablement puissant et que l’humilité rend chaque être humain éloquent.
Quand je vois des hommes qui humilient d’autres hommes pour juste une présence physique sur leur territoire,  pour un vulgaire visa,  pour si peu tu peux perdre la vie …
Cela me glace le sang. Je viens d’un petit village du Mali,  mon pays natal. Ces voyages m’ont permis de tuer peur et complexe en moi et d’aller davantage vers l’homme et de prendre ma carte de citoyen du monde partout où j’ai la chance d’aller.
– Tu t’imprègnes des traditions musicales maliennes dans tes compositions et tu as proposé des ateliers présentant des instruments de l’Afrique de l’Ouest, notamment à la Cité de la Musique. Est-ce que la transmission de ton héritage culturel est une priorité dans tes projets ?

Oui, la transmission et l’échange et les collaborations. Transmettre tout en échangeant pour m’enrichir et me cultiver avec ce que mes collaborateurs m’offrent pendant nos échanges .

-Tu as parallèlement à ta carrière musical, un passif de comédien. L’interprétation de rôles est-elle facilitée par tes précédentes expériences scéniques ?

Oui,  mes prestations scéniques m’aident beaucoup à mieux m’adapter au monde du 7 ème art. Aucune scène n’est identique à une autre scène. Aucun concert n’est semblable à un autre concert quand je fais une prestation je m’adapte toujours comme on s’adapte un scénario où à un metteur en scène.

Lien de l’event : https://www.facebook.com/events/1569609106505700/
Billetterie : https://www.weezevent.com/gaumar-x-theo-maxyme-x-alexandre-joseph-x-pedro-kouyate-3-ans-active-records

Active records : https://www.activerecords.org/

Rendez-vous le vendredi 14 juin 2019 de 19:30 à 22:30 à la salle Les Étoiles, 61 Rue du Château d’Eau, 75010 Paris 10e Arrondissement. M° Château d’eau – Strasbourg Saint-Denis

Thibaud Duquesne

Author Thibaud Duquesne

Rédacteur en chef du magazine KAO Mag

More posts by Thibaud Duquesne

Leave a Reply