Soyons vulgaires:

L’autotune

Ah… Le fameux Autotune… S’il y a bien un effet de mode musical qui n’est pas passé inaperçu, c’est celui-ci ! Entré en catimini dans les studios, il est maintenant devenu incontournable dans beaucoup de styles de musique. Pour le meilleur... et pour le pire. Voici son histoire.

Il fut à l’origine inventé par Andy Hildebrand un sismologue à la retraite (oui vous avez bien lu), à qui un ami fit remarquer que son logiciel de calcul des risques de séisme pouvait sans doute être employé à aider sa femme à chanter juste… Et il avait raison, les algorithmes développés par Andy pour l’industrie pétrolière s'avérant effectivement apte à déduire si une mélodie vocale colle à la gamme correspondant à une tonalité définie (la majeur ou do mineur par exemple) ou s’en éloigne. Si la note n’est pas juste (une bête histoire de fréquences, ni plus ni moins) le logiciel corrige en montant ou en descendant la note de manière proportionnelle pour la rendre juste.

C’est ainsi qu’est né le logiciel Auto-tune, des studios Antares en 1997. Très vite, il fut utilisé par les producteurs et les studios car il permettait de transformer une prestation émotionnellement pertinente mais un peu limite niveau justesse en une prestation belle et juste. Le gain de temps en studio fut énorme… L’effet étant indétectable si utilisé de manière correcte.
Très vite les ingés-son se sont rendu compte qu’en poussant l’effet à son maximum, le rendu de la voix était fortement modifié, et devenait robotique. C’est le titre Believe de Cher qui, en 1998, deviendra le premier single utilisant l’Auto-tune de cette manière. Elle sera très vite suivi du rappeur T-Pain sur son album Rappa Ternt Sanga (un rappeur devenu chanteur).

Believe de Cher c'est quoi ?

En France Booba sur 0.9 et Rohff sur Le code de l’horreur seront fin 2008 les premiers artistes à s’en servir. Si cette utilisation du logiciel fut à l’origine très critiquée, elle est finalement devenue habituelle aujourd’hui, et rares sont les productions hip-hop qui ne l’utilisent pas depuis les années 2010.

L'info en plus :

Il ne faut pas confondre l’effet Auto-tune et le vocoder, utilisé depuis les années 70, et qui permet de moduler le son d’un synthé avec la voix. Vous pourrez notamment l’entendre sur I Feel It Coming de The Weeknd feat. Daft Punk.

Écouter
Tu veux plus de KAO ?

No spam guarantee.