was successfully added to your cart.

Yadam revient avec un clip et un titre éponyme, en attendant l'EP !

L’artiste vénézuélien qui a tout quitté pour s’en sortir dévoile un clip et un premier single bouleversant : Yadam. Un titre éponyme, en français, qui introduit un EP au nom évocateur du pays qui l’a accueilli : SAFEPLACE

Après l’avoir quitté sur le plateau de la Nouvelle Star, face à une Coeur de Pirate aux yeux humides et un public livide, Yadam revient nous bouleverser avec un premier single éponyme. Une chanson inspirée de son histoire qui démarre dans l’insécurité d’un Vénézuéla en crise. Déterminé à le quitter, il étudie alors la langue de Molière avant de remporter un concours de chant avec pour récompense : un vol pour la France. Une fois arrivé, à 18 ans seulement, il auditionne pour le télé-crochet et le cœur du public s’emballe jusqu’en finale.

Ce qui ne devait être qu’un séjour d’une semaine se prolonge jusqu’à la fin de l’émission, avant d’obtenir un visa d’artiste pour finalement rester plusieurs années.

La France qui l’a adopté, c’est le décor du clip de Yadam, le premier réalisé par la photographe Diane Moyssan. Déambulant dans une ruelle vide, le jeune artiste attend que les lampadaires s’éteignent pour livrer ses mots et ses maux. Depuis les pavées de cette rue ou les toits de la capitale, Yadam chante son parcours, sa persévérance mais aussi sa capacité à recréer ailleurs un sentiment de sécurité. Comme d’autres déracinés qui trouvent, enfin, refuge.

Dans sa balade parisienne, il croise de nombreuses figures féminines, maternelles et bienveillantes. La première à l’image n’est autre que la jeune nicaraguayenne qui l’a recueilli à son arrivée à Paris en 2017. Un écho aussi à sa propre mère restée au Vénézuéla, à qui l’EP sera dédié. Autour de lui se dessinent aussi la diversité et la gémellité – en clin d’œil à son frère jumeau, également resté en Amérique du Sud.

« PANAME, ce soir je te viens voir, J’ai quitté toute mon histoire, Tout quitté, j’ai plus rien à perdre, Ici peut-être que quelqu’un m’aidera »

Des thèmes puissants que Yadam sait raconter d’une voix poignante, prenante, presque tremblante, qui nous chamboule toujours autant. En faisant rimer «Yadam» avec «Paname», le jeune artiste de 21 ans accroit l’impatience d’être fin janvier 2020 quand on découvrira son premier EP. Et à en croire le succès de la campagne de crowdfunding pour le réaliser, on est nombreux à l’attendre.

En attendant, le clip de Yadam est sorti !


Et l’artiste sera en concert le 18 décembre au 1999 à 21h !

Crédit : Diane Moyssan

ROGER JR.
Next Post
Suzon Depraiter

Author Suzon Depraiter

Rédactrice en chef web, Suzon est surtout fan de boules à facettes et de fringues à paillettes.

More posts by Suzon Depraiter

Leave a Reply