was successfully added to your cart.
ALEX100

Pile à l’heure pour l’ouverture de la saison des chemises à fleurs et mots en espagnol, Alex100 débarque au soleil avec son premier EP : Le Love

Sous ce pseudonyme sûrement hérité de la grande époque MSN (et quelle époque), Alex100 y diffuse une pop urbaine rafraîchissante et se permet, en plein réchauffement climatique, le second degré.

D’un air désabusé, parce qu’il fait trop chaud pour danser, l’artiste chante alors Le Love, Sol da Bahia, Fantôme, La Veine et La Mer Haute, avec cette même langueur et ce même registre franco-britannico-hispanique qui n’existe qu’en été.

Casquette vissée et transat déplié, Alex100 semble alors avoir la flemme de tout sauf d’écrire des paroles, illuminées par des chorus de naïades, qui ont du sens et de l’idée.

Quelques souvenirs ressortent alors des archives avant de plonger dans ces cinq titres pour raconter “la lente érosion d’un quotidien à deux (Fantôme), la mémoire épidermique qui résiste à l’oubli, à l’image de la pochette réalisée par Parpaing Studio (Le Love), les synesthésies d’une idylle transatlantique (Sol Da Bahia), le ressac d’un passé amoureux révolu qui vient troubler la tranquillité estivale (La Mer Haute), la félicité d’un nouvel amour (La Veine).” Bref, que du love et des coups de soleil.

Une bande-son d’été comme on les aime, à ré-écouter à la rentrée pour y croire encore.

© Parpaing Studio

Suzon Depraiter

Author Suzon Depraiter

Fan de boules à facettes et de fringues à paillettes, Suzon est notre rédactrice en chef web.

More posts by Suzon Depraiter

Leave a Reply